Mycoculture

Print pagePDF pageEmail page

Champignons comestibles dans notre jardin

par Champignon et Violon

Les différentes espèces comestibles que l’on peut cultiver au jardin possèdent toutes une caractéristique commune : ce sont des saprophytes, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent exclusivement de matière organique inerte tel le copeau de bois ou la paille. En plus, elles ont la capacité de former une association bénéfique avec les plantes du jardin, et on peut même en utiliser de concert avec des mycorhizes pour maximiser le rendement des plantes.

Souvent lorsque le paillis est ajouté au jardin, les bactéries du sol utiliseront l’azote qui serait disponible aux plantes pour dégrader la matière organique. Cet effet négatif sera donc annulé lorsque des champignons comestibles sont cultivés avec les plantes.

Quelques avantages…

  • Augmentation du rendement de certaines plantes cultivées (tels les crucifères et les cucurbitacées) avec l’utilisation d’espèces de champignons tels le strophaire (aussi appelé garden giant mushroom) ou le pleurote de l’orme;
  • Réduction des besoins en engrais car les champignons facilitent l’absorption des nutriments par les plantes;
  • Optimisation de l’utilisation la superficie de la parcelle cultivée, car il est possible de cultiver des champignons directement dans les allées avec l’utilisation d’un paillis et entre les légumes lorsque le mycélium est incorporé au sol;
  • Amélioration de la structure du sol à long terme par la présence importante de mycélium (les « racines » des champignons) dans le sol;
  • Limitation du phénomène d’immobilisation de l’azote par les bactéries dans le sol causé par la présence de paillis riche en carbone;
  • Production d’une source de protéines importantes pour l’alimentation (certains champignons ont aussi des propriétés médicinales); Protection des plantes cultivées face aux maladies fongiques et aux pathogènes (les espèces comestibles compétitionnent les espèces parasitaires, et certains champignons capturent même les nématodes (vers microscopiques) dans le sol pour les manger).

La mycoculture s’intègre bien dans un système de polyculture, de faire pousser plusieur classes de végétaux en synergie. Par example les choux et les pleurottes vont bien ensemble surtout en cultivation dans des sacricultures; et les strophanes poussent bien sur un paillis en bois (plus ils évitent le drainage d’azote si les copeaux de bois sont composter tous seuls).

Comment implanter le mycélium dans votre jardin

Voici un simple diaporama qui explique comment implanter le mycélium dans votre jardin. Sous les photos vous trouverez les différentes étapes à suivre. Cet exemple démontre comment inoculer du strophaire en jardin pour une culture de kale. La méthode est similaire pour les autres espèces.

  1. my1Premièrement, creusez un trou de 6-12 pouces de profondeur si le terrain est bien aéré, sinon implantez par dessus le sol.
  2. Une fois votre trou creusé, ouvrez le sac contenant le mycélium (les racines du champignon).
  3. Déballez le mycélium. Sortez le mycélium du sac et déposez le dans le fond du trou. Défaire en petits morceaux. Gardez une bonne concentration de mycélium.
  4. Rajoutez du substrat (sa nourriture et son milieu de croissance). Ici, on voit un mélange de copeaux de bois. Vous pouvez rajouter de 1 à 10 fois la quantité de substrat par rapport à la quantité de mycélium, selon la qualité de la matière ou le traitement utilisé. Plus l’inoculation est tôt dans l’année (ex. avril) plus vous pouvez rajouter du substrat.
    Vous pouvez utiliser comme substrat : paille, copeaux, carton, bran de scie. Plus vous rajoutez de substrat, plus la croissance sera longue et plus la récolte sera repoussé, mais elle sera plus abondante.
  5. my2Mélangez le tout. Pour le strophaire et certaines autres espèces, rajoutez de la terre ou un paillis à la surface. Une couche d’environ 1-2 pouces.
  6. Préparez votre site pour acceuillir vos plantes. Mettez 2 pouces de terre ou de paillis par dessus le mycelium implanté afin de le protéger du soleil et des ravageurs.
  7. Bien arroser la plante et le mycélium. Le jardin est maintenant prêt! Nous avons mis des coquilles d’oeufs pour contrer les limaces. Le mycélium sous la terre sortira vers le milieu de l’été jusqu’à l’automne et les étés suivants si on continu à le nourrir chaque automne.

 

Fournisseurs

  1. Champignon et Violon (mycellium, cours etc)
  2. Mycoboutique (mycellium)
  3. Use Myke (soil mycellium)
  4. Sporepod (mycellium)

La mycoculture s’intègre bien dans un système de polyculture, de faire pousser plusieur classes de végétaux en synergie. Par example les choux et les pleurottes vont bien ensemble surtout en cultivation dans des sacricultures; et les strophanes poussent bien sur un paillis en bois (plus ils évitent le drainage d’azote si les copeaux de bois sont composter tous seuls).